Le 16 avril 2018, se tenait un groupe de travail animé par l’éco-organisme ECOLOGIC dans les locaux de la fédération francilienne. Une douzaine d’EI venues de toute la France répondaient à l’invitation d’Ecologic et de la fédération. Objectif : préparer le renouvellement des contrats de services d’enlèvement des déchets DEEE entre l’éco-organisme et ses prestataires dont de nombreuses EI en les consultant préalablement à la rédaction des cahiers des charges. Une consultation d’ampleur qui doit concerner 75% des points de collecte gérés par les collectivités et les ressourceries. Au menu des échanges, allotissement des marchés pour s’adapter aux capacités de réponses locales, certifications Weelabex ou Cenelec à obtenir pour pouvoir être référencé, licences de transport de matières dangereuses (piles). L’échange a également permis de s’informer sur l’émergence d’un nouveau flux de déchets, « PAM TIC » constitué des ordinateurs, téléphones portables, imprimantes, boîtiers de box, souris…

Ecologic qui gère 1300 déchetteries sur le territoire national a rappelé sa démarche qui vise à adapter son intervention au niveau local, à chaque acteur, à son propre processus et de ne pas imposer de process globaux. Ecologic a pour principe de donner la priorité à un opérateur ESS  par rapport à un opérateur économique classique. Ainsi, le traitement des écrans d’ordinateurs et de télévision est presque exclusivement traité par des opérateurs ESS.  

Une démarche RSE remarquable !