Le 17 avril 2019, la fédération des entreprises d’insertion organisait « le printemps de l’inclusion » et présentait ses 28 propositions « pour faire ensemble, mieux et plus pour les plus fragiles ». Elles sont le fruit de 6 mois de travail et de mobilisation de tout le réseau des entreprises d’insertion.

Elles s’organisent autour de trois piliers : simplifier pour amplifier, rénover pour développer et ouvrir pour multiplier avec un seul objectif, permettre le retour à l’emploi durable des personnes en difficulté.

Parmi ces mesures, on retrouve la création d’une labellisation « qualité inclusion » destinée à faciliter le conventionnement IAE et la délivrance de l’agrément des publics par Pôle emploi qui prendrait un caractère automatique au démarrage du parcours et ferait l’objet d’un contrôle à posteriori. A cette occasion, ces 28 propositions ont été présentées au nouveau DGEFP et remises à Thibault Guilly, président du Conseil de l’Inclusion dans l’Emploi, qui les remettra à la ministre du travail fin mai dans le cadre de la future feuille de route de l’IAE qui doit être mise en œuvre dès la rentrée.