La mobilisation du Préfet de région, Michel CADOT, auprès de la ministre du travail a payé. L’objectif était de rééquilibrer les dotations budgétaires de l’IAE en Ile-de-France et de mettre fin à la sous dotation chronique, objectif atteint ! La Préfecture augmente très sensiblement les moyens dédiés (de l’ordre de 15 millions d’euros supplémentaires, fongibilité incluse.

Ainsi, aux années de tension budgétaires et de rallonges de fin d’année succède une nouvelle ambition pour développer l’inclusion et des moyens inédits connus dès le début de l’année. Le signal est donné aux Unités Départementales de la DIRECCTE pour déployer progressivement de nouveaux projets issus des appels à manifestation d’intérêt (AMI) lancés dans chaque territoire. Le soutien au développement des entreprises conventionnées est renforcé. Les bourses aux postes de la rentrée devront confirmer le financement à hauteur du réalisé. La fédération y est attentive.

Sur la base d’une autorisation d’engagement de crédits à hauteur de 95 M€,  les DIRECCTE engageraient actuellement, FDI compris, une enveloppe de 91 M€. Il y a donc de la marge pour la création.

Les AI sont en activité stationnaire (4,5% augmentation d’ETP), les ETTI en fort développement (16,5%). Les EI et ACI augmentent respectivement de 13,4% et 12,5% d’ETP (financement des conseils départementaux inclus pour les ACI).

Les projets nouveaux représentent 28% des ETP supplémentaires, mais la majorité des financements sont consacrés à des projets existants : 54% pour les structures existant depuis plusieurs années et 18% pour les SIAE créées en cours d’année 2018.

On compte actuellement 40 projets nouveaux en 2019 dont la nouvelle entreprise d’insertion par le travail indépendant (EITI) « Lulu dans ma rue » dont  la convention vient d’être signée.

Les préfets des départements se mobilisent également et signent directement les conventions de nouveaux projets comme dans le Val de Marne au mois de juin. 

Cependant, pour pouvoir se pérenniser, un certain nombre de projets nouveaux ont besoin d’être accompagnés, par les DIRECCTE, mais également par les réseaux IAE.

Le principe du maintien des conventionnements d’aides aux postes par les UD est assuré tout en lançant une nouvelle dynamique pour des projets régionaux (trans-départementaux). 

La DIRECCTE va ainsi signer une convention-cadre avec HUMNADO prévoyant un ajustement des aides aux postes au réalisé et la création de plusieurs agences dont deux déjà conventionnées dans le Val-de-Marne et le Val-d’Oise. Les autres ETTI seront également accompagnées dans leur développement.

D’autres projets d’envergure régionale seront accompagnés, notamment dans le domaine du sport.  

Il est donc important de continuer à accompagner l’émergence et le démarrage de nouveaux projets, le développement et la consolidation dans la perspective d’une continuité d’augmentation de l’enveloppe en 2020 et les années suivantes.

Les DIRECCTE ont lancé des proccess en ce sens (77 et 95) et la fédération régionale des entreprises d’insertion travaille avec la DIRECCTE Ile de France, la Caisse des dépôts et France Active au développement d’une offre coordonnée d’accompagnement des porteurs de projets.