Il faudra s’y habituer les prochaines rentrées s’effectueront sous l’égide de l’entreprenariat social. Le collectif « nous sommes demain » regroupant 80 organisations de l’innovation sociale réunissait les 3 et 4 septembre 2019, les entrepreneurs sociaux pour tenir la première université de l’économie de demain. La fédération y était présente. Pilotée par le Mouves et Make Change, ces deux jours de plénières, talks, workshops et tables rondes réunissaient plus de 900 entrepreneurs sociaux et partenaires ESS venus de toute la France pour échanger sur la question de l’impact social et environnemental au cœur de son modèle entrepreneurial. Objectif : agir pour changer l’économie en mettant l’impact au cœur des entreprises. De nombreuses rencontres avec des projets à impact, des entreprises et des découvertes d’initiatives portées par de nombreux acteurs étaient organisées pour un avenir avec davantage d’engagement social et économique.

S’informer sur la façon de démarrer en impact par l’impulsion du dirigeant qui doit porter la transformation, mais aussi associer les parties prenantes (salariés, clients, partenaires, financeurs…). Il s’agit aussi pour l’ESS de réinventer ses organisations pour mesurer les impacts et de réfléchir à ses propres pratiques. L’ESS « a quelque chose à dire, doit assumer sa performance et être sûre de ce qu’elle fait en cohérence avec ses engagements ».

Ce fut aussi l’occasion d’évoquer la nouvelle « entreprise à mission » qui se met en place, suite à l’adoption de la loi Notre et d’écouter les entreprises qui s’engagent sur ce modèle comme la MAIF ou Danone.   

L’événement a aussi permis d’élaborer des proposions qui seront portées à tous niveaux par les entrepreneurs sociaux et acteurs de celle nouvelle économie. On peut citer  le bonus climatique et social pour prendre en compte l’impact des entreprises dans leur taux d’imposition fiscale qui a remporté une large majorité des participants.

Rendez-vous est pris l’année prochaine pour mesurer les avancées.