Comme chaque année, la Ville de Paris vient de décerner "les Trophées de l’économie sociale et solidaire" pour soutenir et promouvoir le développement de l'ESS. Les projets déposés présentent un impact social et/ou environnemental positif dans des domaines aussi variés que l'emploi et la formation, la santé, la consommation responsable, l'alimentation et la restauration, la lutte contre l’exclusion, la culture, les médias, l'éducation, le lien social, la vie étudiante, la mode éthique, etc.

Découvrez les 12 lauréats de cette 11ème édition sur paris.fr

  • Les Ateliers Amasco est une association créée en 2018. Elle regroupe des parents, des enseignants, des étudiants et des retraités avec une ambition : favoriser l'épanouissement scolaire des enfants de tous milieux, dès les débuts de leur scolarité. L'association offre aux familles des ateliers à la fois ludiques et éducatifs, pour que l'enfant apprenne et gagne en confiance en lui à travers des jeux et des échanges.
  • Le Paysan Urbain  est une structure d’agriculture urbaine développant des fermes urbaines agro-écologiques, économiquement viables, socialement responsables et inscrites dans leur territoire tout en étant connectées aux agriculteurs ruraux et péri-urbains. Association créée en 2015 pour promouvoir une agriculture urbaine responsable, elle est engagée dans l’économie sociale et solidaire.
  • Les Cuistots Migrateurs est le premier traiteur et restaurant de cuisines du monde qui emploie des chefs réfugiés de Syrie, Iran, Afghanistan, Népal, Ethiopie, Bangladesh... Depuis novembre 2020, Les Cuistots Migrateurs offre une formation certifiante de commis de cuisine destinée à des personnes réfugiées ou bénéficiaires de la protection internationale.
  • Pandobac est lancé en 2018 suite à un constat de Shu Zhang, fondatrice du restaurant Maguey : les emballages de livraison génèrent beaucoup de déchets dans les restaurants et coûtent cher en temps de gestion. Pandobac propose ainsi un service remplaçant les emballages jetables par des bacs de transport réutilisables, commercialisés en B2B et offre également des prestations de suivi et de nettoyage dans son centre de lavage situé sur le MIN de Rungis.
  • Coopcoloc est un dispositif innovant de colocations étudiantes à Paris et Bordeaux. Créé par les étudiant∙es, pour répondre à leurs besoins c’est une solution permettant de faire face aux galères de logement. Des chambres en colocation de 3 à 5 personnes sont disponibles, au sein du parc social.
  • Ré-enchantement est une association à but non lucratif qui œuvre au redéploiement  des scénographies des défilés de haute couture et des vitrines des points de vente des maisons de luxe, dans les lieux austères, faute de moyens suffisants, accueillant des personnes vulnérables. 
  • Causons est une association favorisant l’échange linguistique et culturel avec des personnes migrantes et réfugiées en situation d’insertion socioprofessionnelle. Leurs activités sont centrées autour de la valorisation des personnes et des savoirs à travers les langues, la rencontre et les échanges interculturels.
  • Le "Couches Fertiles Lab" des Alchimistes proposent de faire des déchets une ressources en réorganisant intelligemment leur traitement en milieu urbain. En effet, l'objectif de ce projet est de fabriquer du compost à partir des déchets alimentaires des professionnels en villes, qu'ils collectent et traitent en circuit-court. Ce projet est présent dans 8 régions en France et souhaite diffuser sa solution, positive pour la nature, les territoires et les hommes, partout en France dans les 10 prochaines années.
  • Écotable, société de l'économie sociale et solidaire, s’est donné pour mission de créer un réseau d’acteurs engagés dans la transition écologique alimentaire. Ecotable propose une analyse des pratiques et des prestations de conseil sur mesure afin de faciliter la démarche écoresponsable. De la création du concept à son déploiement, ce projet apporte des solutions concrètes aux restaurateurs.
  • Caracol met son savoir faire au service des projets d’occupation temporaire à but d’habitat solidaire en réunissant les conditions qui bénéficient aux propriétaires, aux habitants et à la ville. En effet, Caracol utilise les logements inoccupés, les bâtiments vacants, pour mettre en place de colocations interculturelles et solidaires. 
  • A Travers Fil fait vivre, depuis janvier 2015, des formation, stages et ateliers conviviaux et autogérés de partage de savoir-faire, d’outils et de matériaux dans une optique écologique et solidaire.
  • RépareSeb est un atelier de réparation et de remise en état de petit électroménager par des employés en insertion, situé Porte de la Chapelle. La location d’électroménager sera également proposée dans une logique de promotion d’une économie de la fonctionnalité.

 

La composition du Jury des Trophées ESS est la suivante :