Une entreprise d’insertion, quelle que soit sa forme juridique, évolue dans le secteur marchand, et se trouve de ce fait sur un marché économiquement concurrentiel. Sa seule différence - mais de taille - d’avec une entreprise « classique » tient dans son projet social : aider à l’insertion d’un public en situation d’échec professionnel ; projet pour lequel l’EI bénéficie de financements publics.

La fédération des entreprises d'insertion Ile de France accompagne les porteurs de projets vers le conventionnement de leur structure - en effet, "Entreprise d'Insertion" n'est pas un statut juridique mais un conventionnement de l'Etat.
Par contre, la fédération des entreprises d'insertion Ile de France n'aide pas à la création de l'entreprise proprement dite. Pour cela, il existe des guides généralistes, des couveuses, des clubs d'entrepreneurs, etc.
Devenir Entreprise d'Insertion est possible aussi bien si vous créez votre entreprise que si elle existe déjà.
Avant de recevoir individuellement les porteurs de projets, la fédération des entreprises d'insertion Ile de France leur demande un dossier de présentation. Aussi convient-il de se renseigner en amont.
Par exemple en parcourant les rubriques de ce site, ou en participant à l'une des réunions d'information sur les Entreprises d'Insertion que la fédération des entreprises d'insertion Ile de France organise chaque mois.
Voici en résumé les étapes de la création d’une Entreprise d'Insertion.

Pour connaître les filières porteuses d'activités et d'emploi, consulter   

Préliminaires

  • Se documenter sérieusement sur le secteur de l’IAE (Insertion par l’Activité Economique).
  • Avoir un projet d’activité économique (comme pour la création d’une entreprise « classique »).
  • L’articuler autour d’un projet socioprofessionnel visant à l’insertion d’un public en difficulté.
  • Choix d’une structure juridique (Association loi 1901, SARL, EURL, SA, SCOOP, etc.).
  • Recherche éventuelle d’un lieu d’activité ou de locaux.
  • Formalisation écrite du projet (économique ET social).


Désormais, vous avez une vision d’ensemble du champ de l’IAE dans lequel évolue une EI (partenaires, financeurs, obligations, etc.) ; vous avez également un projet économique solide, doublé d’un projet socioprofessionnel visant l’insertion d’un public éloigné de l’emploi.
Il est désormais temps de faire parvenir votre dossier à la fédération des entreprises d'insertion Ile de France, pour une prise de rendez-vous personnalisé.
Les étapes suivantes se déroulent en concertation avec la fédération des entreprises d'insertion Ile de France.

Inscription en couveuse GEAI (Groupement d’Entrepreneurs Accompagnés Individuellement), pilotée par la Boutique de Gestion de Paris
 

Formalisation

  • Affinage de votre projet, voire réécriture (si nécessaire)
  • Prise contact avec l’Unité Territoriale de la Direccte de votre département (organisme de tutelle des EI) : les informer de votre projet (cette étape peut être située plus en amont.)
  • Identification des éventuels partenaires à solliciter préalablement au dépôt d’un dossier de conventionnement (CDIAE) ; montage des dossiers si nécessaire :
  • Réalisation d’une étude de faisabilité (par exemple dans le cadre de l’ARSIE pour la Région Ile-de-France)
  • aides diverses (FDI, DLA, Fonds de Garantie, Fonds Territoriaux, etc.
  • Concrétisation de l’activité  (Dépôts des statuts et inscriptions légales, signatures des baux, contrats de travail, partenariats divers, prises des premières commandes, etc.
  • Rédaction du dossier-type de conventionnement en vue de passage en CDIAE