Le 13 mars 2020, France Active et ESFIN Gestion intervenaient dans les locaux de la fédération des entreprises d’insertion Ile de France à la rencontre d’entreprises d’insertion en plein projets de développement.


L’un et l’autre ont présenté leurs outils financiers avec pour France Active :

  • La garantie permettant de couvrir jusqu’à 80 % d’un prêt avec des plafonds de 50 000, 100 000 et 200 000 €.
  • Les contrats d’apports associatifs, l’un des rares outils financiers que les structures sous forme associative peuvent mobiliser. Le plafond de financement permis par ces contrats s’élève à 30 000 €. 
  • L’intervention en prêt participatif, pour des prêts pouvant aller jusqu’à 1.5 million d’euros.
  • L’intervention en fonds propres, sous plusieurs formes (capital, compte courants d’associés, titres participatifs et associatifs).

ESFIN Gestion, quant à lui, est un fonds qui n’intervient qu’en fonds propres selon les modalités suivantes :

• Investissements à partir de 100 k€ et jusqu’à 12 M€.
• Aucune garantie demandée ni aux entreprises ni à leurs dirigeants.
• Amortissement uniquement « in fine » ; durée moyenne de 8 ans.
• Coût global entre 4% et 8% par an en fonction du risque.

Pour ESFIN Gestion, l’intérêt de s’adjoindre le soutien de partenaires intervenant en fonds propres est le levier qui permet d’engranger d’autres sources de financements notamment bancaires. En effet, le volume des prêts est largement conditionné aux fonds propres disponibles dans la structure.

Enfin, ESFIN Gestion a partagé avec les participants quelques bonnes pratiques lorsqu’il s’agit de solliciter de l’intervention en fonds propres :

  • D’abord regarder la constitution du fonds, ses souscripteurs, leurs objectifs et le rendement qu’ils attendent.
  • Engager cette démarche avant que le besoin ne soit absolument pressant. Sinon le rapport de force est tout à fait défavorable à l’entreprise et ses marges de manœuvre sont largement réduites. Il est également important de prévoir un temps assez large entre l’entrée dans la démarche et la réalisation effective du partenariat.

Cette intervention a permis aux entreprises présentes de connaître un peu mieux un levier financier finalement assez méconnu et sur lequel circulent quelques idées reçues assez tenaces. Certains dirigeants présents se sont montrés intéressés et envisagent ce levier financier.